De la fondatrice

Quand j'étais petite, la transmission de vêtements était monnaie courante. Je me souviens avoir vu ma mère coudre des vêtements à la main et retoucher des vêtements existants pour qu'ils puissent être transmis à moi ou à l'un de mes huit frères et sœurs. L'idée de reprendre quelque chose et de se l'approprier m'a toujours intéressée.

En entrant dans le monde professionnel en tant qu'adulte, j'ai eu du mal à trouver des vêtements de haute qualité à des prix accessibles, dans des coupes classiques et vintage. C'est pendant mon séjour à Shanghai que j'ai commencé à travailler avec des couturiers pour créer mes propres vêtements ; ce qui n'était au départ qu'un passe-temps s'est transformé en création de vêtements pour ma famille et mes amis.
Grâce à la confiance que m'inspiraient mes créations et aux encouragements reçus en retour, j'ai lancé Gaâla avec mon mari et une équipe d'artisans biélorusses talentueux.

x